Collier Seresto

Un collier qui vaut de l'or pour Bayer

Le collier Seresto de Bayer (tiens nous vous parlions de Baygon vert, une simple recherche sur Bayer, géant mondial des pesticides et des OGM   vous montrera que nous sommes donc dans le vrai) est un collier bourré de pesticides et autres produits toxiques. Vous êtes censé le laisser au cou de votre animal 8 mois Il peut donc s'en passer des choses en 8 mois dans l'organisme de votre compagnon à 4 pattes.

Analysons de plus prêt sa composition :

  1. L'imidaclopride est une substance active de produit phytosanitaire (pesticide), qui présente un effet insecticide, et qui appartient à la famille chimique des néonicotinoïdes, la famille d'insecticides aujourd'hui la plus répandue dans le monde, et massivement utilisée en agriculture depuis le début des années 1990
  2. Fluméthrine de la famille des pyréthrinoïdes dont on peut lire ceci :

    sont des composés organochlorés, organofluorés ou organobromés, dont la structure générale est similaire aux pyréthrines, les radicaux carbonés étant remplacés par des composés halogénés.

    Les pyréthrinoïdes sont produits par halogénation de produits intermédiaires comme la cyperméthrine à partir d'halogénoalcanes.

    Ils sont utilisés comme insecticides, et comme répulsifs pour moustiques ainsi que pour les serpents. On les retrouve également comme composants de certains traitements des pédiculoses.

Très toxique surtout chez le chat

Et pour cause, comme nous venons de le voir ce collier contient du  Fluméthrine de la famille des pyréthrinoïdes.

Les pyréthrinoïdes présentent une toxicité sélective importante ciblant principalement les insectes, la dose létale 50 (LD50) reconnue pour des rats est de 2 000 mg/kg comparativement à celle des insectes 0.45 mg/kg. Ils présentent aussi l'avantage d'être facilement dégradés et peu persistants dans la nature, disparaissant par hydrolyse, photolyse et par les micro-organismes.

Une exposition aigüe sur des rongeurs montre une toxicité ciblant le système nerveux (canaux Na+). On distingue une symptomatologie de type T (tremblements, ataxie, excitabilité, hypersensibilité) pour les pyréthrinoïdes de type I, et une symptomatologie de type CS (chloré-athétose, salivation, tremblements, convulsions) pour les pyréthrinoïdes de type II.

Mortel chez le chat

Les pyréthrinoïdes sont mortels pour les chats et les animaux à sang froid (poissons, abeilles, etc) Par contre les effets sont mineurs sur les chiens

Sur l'homme, une exposition chronique aux pyréthrinoïdes n'a pas montré d'effets toxiques majeurs. Aucune lésion chronique d'organes n'a été mise en évidence chez des personnes exposées chroniquement sur une longue durée. Mais les enfants, plus vulnérables, seraient plus touchés par une exposition à ces produits chimiques. Une étude menée par des chercheurs de l'Inserm et publiée en 2015 sur une cohorte de trois cents couples mère-enfant, tend à établir que les pyréthrinoïdes sont bien neurotoxiques pour les plus jeunes

Source Wikipédia

Communiqué ANSES

Dans le cadre du dispositif de pharmacovigilance vétérinaire qu'elle met en œuvre via l'Agence nationale du médicament vétérinaire, l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) a récemment enregistré plusieurs cas de réactions indésirables chez des chats et des chiens traités avec les colliers antiparasitaires Seresto. L'Agence invite les vétérinaires à lui transmettre les déclarations d'effets indésirables susceptibles d'être liés à ce traitement antiparasitaire.


On a déjà vu des cas de mortalitès ou de graves sequelles chez des chiens qui en jouant par exemple ont réussi à retirer leur collier et l'ont machouillé. Prudence avec ce produit donc !